Pour voir en images les activités et formations d’Égale Action.

Pour être informé(e) des actualités en lien avec les activités et formations d’Égale Action.

Pour consulter le calendrier des différentes activités et formations réservées par les milieux hôtes.

Pour être informé(e) des différents concours d’Égale Action.

 

L’histoire des femmes et le sport

Il n’y avait aucune femme aux premiers Jeux olympiques de l’ère moderne en 1896. Aujourd’hui, les hommes sont encore majoritaires mais les femmes gagnent du terrain. À titre d’exemple, aux XXVIes Jeux olympiques à Atlanta, 97 des 271 épreuves étaient ouvertes aux femmes et 11 étaient ouvertes aux hommes et aux femmes; 3 626 des 10 629 athlètes étaient des femmes. L’équipe canadienne de 307 athlètes, formée de 154 femmes et 153 hommes, était la première équipe canadienne à compter plus de femmes que d’hommes, ce qui constitue un changement important en peu de temps.

Le mouvement visant à améliorer ces chiffres a été lent et incertain. Il existe encore de nombreux obstacles à la pleine participation à l’échelle mondiale mais le Canada a connu des progrès et certains événements marquants en cette fin de XXe siècle.

Les femmes et le sport : avant J.-C.
  • 1500 avant J.-C. : Les cavalières de taureaux de la Crète défient la mort.
  • 1000 avant J.-C. : Atalanta bat Peleus à la lutte; présentation des jeux héréens pour femmes seulement, en Grèce.
  • 440 avant J.-C. : Kallipateira s’infiltre en cachette aux Jeux olympiques et les hommes inventent le premier test de féminité afin de tenir les femmes à l’écart.
  • 396 avant J.-C. : La princesse Kyniska de Sparte devient la première championne olympique féminine en remportant la course de chars.
Les femmes et le sport : après J.-C. / 1424 à 1929
  • 1424 Madame Margot déjoue les hommes parisiens au jeu de paume, un ancêtre du tennis.
  • 1805 Sophie Armant Blanchard s’envole seule dans une montgolfière alimentée au gaz
  • 1849 Les féministes de New York inventent les bouffants.
  • 1900 Les femmes sont admises aux compétitions des Jeux olympiques modernes dans les épreuves de golf et de tennis; la joueuse de tennis Charlotte Cooper de Grande-Bretagne devient la première championne olympique.
  • 1900 Les Canadiennes escaladent les montagnes Rocheuses.
  • 1905 Au cours des 35 prochaines années, les Grads d’Edmonton remporteront 502 de leurs 522 matches de basket-ball et quatre championnats du monde.
  • 1919 Suzanne Lenglen laisse son corset à Nice et fait ses débuts à Wimbledon en 1922.
  • La Fédération sportive féminine internationale organise les premiers Jeux olympiques féminins à Paris; 20 000 spectateurs assistent à l’établissement de 18 nouveaux records du monde en athlétisme en une même journée.
  • 1923 Les Grads d’Edmonton remportent le premier de 17 championnats canadiens.
  • 1926 Alexandrine Gibb dirige la formation de la Fédération sportive amateur féminine du Canada (WAAF) afin de donner aux Canadiennes la chance de participer à des compétitions internationales; les deuxièmes Jeux féminins ont lieu à Göteborg, en Suède, et réunissent des athlètes de 10 pays.
  • 1928 Florence Bell, Myrtle Cook, Fanny (Bobbie) Rosenfeld et Ethel Smith remportent le relais de 400 verges aux Jeux olympiques d’Amsterdam; Ethel Catherwood remporte la médaille d’or au saut en hauteur.
  • Plusieurs femmes s’effondrent à la fin de l’épreuve de 800 m; l’épreuve est déclarée trop dangereuse pour les femmes et est interdite jusqu’en 1960.
  • Dorothy Prior est la première Canadienne à participer aux épreuves olympiques de natation.
  • Les femmes britanniques, qui ont organisé le seul boycott féminin de l’histoire olympique, ne participent pas aux Jeux afin de dénoncer l’absence des femmes dans les épreuves olympiques.
Événements marquants des femmes dans le sport : 1970 à 1989
  • 1970 Publication du rapport de la Commission royale d’enquête sur la situation de la femme.
  • 1971 Debbie Brill devient la première femme à franchir six pieds au saut en hauteur; elle dominera son sport pendant toute la décennie.
  • 1973 Snooky Seely établit un nouveau record du monde au lancer du poids aux Jeux de Stoke Mandeville.
  • 1974 Présentation du premier congrès national sur les femmes et le sport à Toronto; il donnera lieu au programme féminin de Sport Canada.
  • 1975 Les Nations Unies proclament l’Année internationale de la femme; les joueuses de tennis gagnent la parité des bourses aux Internationaux des États-Unis.
  • 1976 L’aviron et le basket-ball font leur entrée au programme olympique féminin.
  • 1980 Le premier congrès des athlètes féminines présenté à l’Université Simon Fraser précipite la fondation de l’Association canadienne pour l’avancement des femmes, du sport et de l’activité physique (ACAFS).
  • Condition physique et sport amateur crée le programme féminin.
  • 1981 Abby Hoffman est la première femme élue au comité exécutif de l’Association olympique canadienne (AOC); plus tard dans l’année, elle sera la première femme nommée au poste de directrice de Sport Canada.
  • Formation de l’Association canadienne pour l’avancement des femmes, du sport, et de l’activité physique (ACAFS).
  • 1982 La Charte canadienne des droits et libertés interdit la discrimination sexuelle.
  • 1984 Joan Benoit des États-Unis remporte le premier marathon olympique féminin; le cyclisme, la nage synchronisée et la gymnastique rythmique sont ajoutés au programme olympique féminin.
  • 1986 Sharon Wood est la première femme à escalader le mont Everest.
  • 1987 Betty Baxter fonde l’école nationale pour femmes entraîneurs.
  • 1988 Justine Blainey gagne le droit de jouer dans l’association ontarienne de hockey qui ne réunit que des joueurs masculins; la Commission ontarienne des droits de la personne décide que les femmes ne peuvent pas se voir interdire la participation aux compétition sportives masculines ni au sein d’équipes masculines.
  • Retour du tennis au programme olympique, même si le nombre d’athlètes féminines est inférieur au nombre de joueurs masculins.
  • Carol Anne Letheren est la première femme chef de mission d’une équipe olympique canadienne.
  • Les années 1980 : La marathonienne Vickey Keiths traverse à la nage les cinq Grands Lacs.
Les femmes et le sport : les années 1990 à 2007
  • 1991 Judy Kent est la première femme nommée au poste de chef de mission par l’Association canadienne des Jeux du Commonwealth.

  • Carol Anne Letheren est la première femme élue au poste de présidente de l’AOC; plus tard au cours de l’année, elle devient la première femme nommée au Comité international olympique.

  • 1992 Le rapport du groupe de travail du Ministre met l’accent sur l’égalité et l’accessibilité au sport pour les femmes et les filles.

  • Le judo devient une discipline olympique pour les femmes; les rameuses canadiennes remportent trois médailles d’or et une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Barcelone.

  • Le Conseil des Jeux du Canada adopte d’importants principes d’égalité des sexes.

  • L’équipe canadienne féminine de basket-ball en fauteuil roulant remporte la médaille d’or aux Jeux de Stoke Mandeville et aux Jeux olympiques de Barcelone.

  • 1993 L’égalité des sexes est intégrée aux principes directeurs du Conseil canadien du sport, le nouveau regroupement de la collectivité sportive canadienne.

  • Le Comité international olympique ajoute le soccer féminin et le triple saut féminin au programme olympique. Christine Harder, vedette de sport en fauteuil roulant, devient championne du monde et détentrice du record du monde au 400 m et 800 m.

  • 1994 La biathlète Myriam Bédard devient la première Canadienne à remporter deux médailles d’or olympiques au 7,5 km et 15 km à Lillehammer.

  • Le Comité international olympique confirme l’ajout du hockey sur glace féminin et du curling masculin et féminin au programme olympique des Jeux olympiques d’hiver de 1998 à Nagano.
    Le premier congrès international des femmes et du sport, qui réunit 280 délégués de 82 pays, dont 11 Canadiens, produit la Déclaration de Brighton sur les femmes et le sport, contenant les principes qui régiront les mesures visant à augmenter la participation des femmes à tous les niveaux, à tous les postes et dans tous les rôles.

  • Le programme Les entraîneures des Jeux du Commonwealth a permis à 10 femmes d’acquérir une expérience internationale comme entraîneures aux Jeux du Commonwealth de 1994. Judy Kent devient la première femme élue au poste de présidente de l’Association canadienne des Jeux du Commonwealth.

  • 1995 L’ajout du soccer et du softball féminins au programme des Jeux olympiques de 1996 permet aux femmes de participer à un plus grand nombre de sports que jamais; le CIO annonce son intention d’agir rapidement afin de « promouvoir la présence des femmes dans le sport et ses structures techniques et administratives ».

  • 1996 3 626 femmes participent aux Jeux olympiques d’Atlanta, ce qui représente 32 % de plus qu’à Barcelone, grâce en partie à l’introduction du soccer, du softball et du triple saut au programme olympique féminin.

  • L’équipe olympique canadienne est formée de 154 femmes et 153 hommes; Molly Killingbeck est la première femme entraîneure de l’équipe masculine du relais 4 x 100 m aux Jeux olympiques. Alex Greaves marque une étape importante dans la course hippique britannique en devenant la première femme à participer au English Derby.

    Tenue de la première conférence mondiale sur les femmes et le sport du CIO.

  • L’équipe canadienne de basket-ball en fauteuil roulant conserve son titre de championne paralympique; l’équipe a connu 25 victoires consécutives depuis 1990.

  • La joueuse de handball égyptienne Hana Eid est forcée de subir un test de féminité aux Jeux panafricains afin de prouver qu’elle est une femme.

    Le saut à la perche féminin est au programme du Championnat européen d’athlétisme en salle; il s’agit de la première fois que cet événement figure au programme d’un championnat international d’envergure.

  • 1997 L’organisme directeur du Conseil central de basket-ball accepte de proposer qu’au moins cinq femmes accèdent au conseil de 20 membres.

  • Le CIO augmente le nombre d’équipes participant au tournoi féminin de hockey sur gazon des Jeux olympiques de 2000 de 8 à 10 équipes, se rapprochant ainsi du nombre de 12 équipes participant au tournoi masculin; le CIO approuve de nouvelles épreuves pour les Jeux de Sydney mais n’augmente pas le nombre d’athlètes participant aux Jeux; six équipes ont participé au tournoi lors de l’introduction du sport au programme olympique en 1980.

  • Pour la première fois, 50 % des chefs de mission des Jeux du Canada sont des femmes.

    La kayakiste Caroline Brunet est la première femme à remporter trois médailles d’or au Championnat du monde.
    Anita DeFrantz des États-Unis est la première femme à être élue vice-présidente du Comité international olympique.

  • Gianna Angelopoulos est la première femme présidente d’un comité de soumission à obtenir l’octroi des Jeux olympiques; il s’agit des Jeux de 2004 à Athènes.

  • 1998 Le Comité international olympique (CIO) a approuvé de nouvelles épreuves féminines pour les Jeux olympiques de 2000 à Sydney mais n’augmente pas le nombre d’athlètes participants. François Carrard, directeur général du CIO, dit que les épreuves de skeet, de fosse olympique et de duo à la nage synchronisée ont été ajoutées au programme féminin. Carrard a ajouté que le nombre d’athlètes ne devait pas dépasser les 10000 autorisés pour les Jeux.

  • Le CIO a élargi le tournoi de hockey féminin de 6 à 8 équipes aux Jeux olympiques d’hiver de 2002 à Salt Lake City – Radio Canada, le 3 juin 1998.
    Ila Borders devient la première lanceuse partante dans un match de base-ball mineur.

Merci à l’ACAFS pour l’information sur l’historitque des femmes et le sport.

Il existe encore
de nombreux
obstacles
à la pleine
participation
à l’échelle mondiale!